L’orfèvrerie: est-un art?


L’orfèvrerie couvre plusieurs fabriques artistiques, y compris l’art de fabriquer des objets en or ou argent massif, l’art de fabriquer des objets liés au culte, à l’ameublement, à l’usage quotidien des ménages, à l’art de table, etc. L’homme de métier qui est chargé de fabriquer ces objets est appelé l’orfèvre. L’orfèvre est un artiste qui a suivi des formations adéquates afin de maîtriser le métier d’orfèvrerie.

lorfevrerie.jpg

Parfois, l’orfèvre est appelé à réparer, à restaurer des objets et non seulement à concevoir et à fabriquer des nouveaux.

Les différentes formations pour devenir orfèvre

Afin de pouvoir maîtriser le métier, l’orfèvre doit apprendre à dessiner technique, et ce avec précision. Avant cela, il doit également apprendre le design et la création d’objet. Celui qui veut accéder au métier d’orfèvre doit au moins avoir le diplôme de CAP. Qu’il veut être salarié ou artisan indépendant, cette capacité est toujours exigée. Outre le diplôme, l’orfèvre doit avoir  une grande attention dans la réalisation de son travail,  ainsi que le sens du détail et une grande habilité. Dans la plupart des cas, il doit aussi disposer d’une culture des procédés ancestraux car il est appelé de temps à autre à fabriquer certaines pièces de ce genre. En général, la formation d’orfèvre pour décrocher le diplôme de CAP dure deux ans dont les matières enseignées doivent permettre aux étudiants d’assumer la fonction de monteur, de polisseur, d’aviveur, de planeur, de tourneur et repousseur. Jusqu’ici, seules deux écoles enseignent l’orfèvrerie, soient les CFA de Lyon et de Saumur.  

Les plus célèbres orfèvreries de France

A chaque orfèvre et orfèvrerie, il existe des spécialités qui les mettent en exergue. Par exemple : la coutellerie de luxe est l’apanage de Cardeillac, et l’orfèvrerie de table est la spécialité de Debain et de Fray. Les objets de fantaisie sont la particularité des Frères Fannière et de Giroux.

le-cabinet-des-estampes.jpg

Le cabinet des Estampes se spécialise comme monnayeur mais à partir de 1662, Claude Ballin à travers la manufacture de Gobelins fabrique des pièces dont les dessins ont été conçus et réalisés par Charles le Brun. Au 18ème siècle, les Germain ont procédé à la fabrication des ouvrages délicats. A la suite de la révolution, Odiot Père, Biennais et autres ont travaillé l’orfèvrerie, puis la maison Lapparra a repris la spécialité des arts de la table en 1893. Puis depuis 1962, il y a aussi SodexorGuidomimoni, créateur. La liste des célèbres orfèvreries n’est pas exhaustive dans cet écrit. L’orfèvrerie reste toujours un art malgré les productions en série d’aujourd’hui.